Category

Blog

Eliminer les mauvaises odeurs des canalisations

By | Blog | No Comments

Les mauvaises odeurs sont sources d’inconfort pour les occupants de la maison. En même temps, elles peuvent être révélatrices d’un dysfonctionnement d’une partie de votre plomberie. Voici comment y faire face.

La cause de l’émission de mauvaises odeurs

Pour l’entretien comme pour la réparation des installations sanitaires ou de plomberie, tout commence par l’identification de la cause du problème. En l’occurrence, l’émission malodorante peut être provoquée par la formation de bouchon au niveau du siphon. Rappelons que le siphon est censé justement empêcher l’émission d’odeurs désagréables dans la maison. Son dysfonctionnement éventuel peut donc expliquer le problème.

La formation de bouchon dans cette partie de l’installation sanitaire peut être provoquée par l’accumulation de résidus en tout genre, comme les déchets alimentaires, les poils ou les déchets corporels. Dans certains cas, les propriétaires n’ont tout bonnement pas d’autre choix que de changer le siphon.

Le débouchage du siphon

La méthode la plus utilisée consiste à déverser dans l’évier des solutions à base d’acide chlorhydrique ou d’acide sulfurique. Les produits sont efficaces, mais anti-écologiques. Vous tenez probablement à la protection de l’environnement. Vous seriez donc ravi d’apprendre qu’il existe de nombreuses alternatives biologiques qui font aussi leurs preuves.

Vous pouvez sinon vous tourner vers des solutions maison, comme on dit. Un verre de vinaigre peut faire l’affaire, par exemple. De même, les glaçons au vinaigre, le bicarbonate de soude, l’eau bouillante, les cristaux de soude ou le marc de café peuvent faire des miracles pour l’entretien de votre siphon.

Les microbes et les bactéries peuvent aussi être la cause

C’est bien connu, l’humidité et la chaleur de votre salle de bains sont propices à la formation de microbes ou de bactéries. L’entretien de vos installations s’impose naturellement, cela de manière régulière. Pensez surtout à la désinfestation des circuits de canalisation par lesquels ils sont évacuées. Le nettoyage du sol est aussi d’une grande importance. Il en est de même pour le rideau de douche, la baignoire ou le bac à douche.

Contactez un plombier si les choses ne s’arrangent pas

Si vous avez utilisé différentes méthodes et que rien n’y fait, il n’y a pas lieu de paniquer. Cela arrive plus souvent que vous ne le pensez. Même si vous avez bien identifié la cause de l’émission malodorante, il se peut que le problème soit plus grave. Tout l’intérêt de faire appel à un professionnel est justement d’établir un diagnostic sur l’ampleur du problème. En effet, parfois les mauvaises odeurs ne sont que les symptômes d’un dysfonctionnement généralisé ou presque de la plomberie. Si c’est le cas, vous serez probablement amené à remplacer les éléments défaillants.

Conseils sur l’entretien des installations sanitaires

By | Blog | No Comments

La bonne tenue des équipements sanitaires est une nécessitée sur le plan de l’hygiène, aussi bien pour les maisons que pour les lieux de travaux ou les établissements recevant du public. L’entretien régulier de ces installations permet aussi d’assurer leur bon fonctionnement, leur durée de vie et le confort des occupants.

L’entretien des canalisations

L’entretien des installations sanitaires et de la plomberie en générale commence par le nettoyage des tuyauteries. Le nettoyage doit être régulier pour qu’il n’y ait pas de fuites d’eau et pour empêcher que des résidus en tout genre ne bouchent les conduits. Entre autres gestes, vous pourriez installer une grille de protection au niveau du conduit d’évacuation d’eau. Il est aussi recommandé de récupérer les déchets alimentaires qui s’amassent au fond de l’évier. Par ailleurs, en quelques clics, vous pouvez dénicher des produits d’entretien de qualité destinés à faciliter l’évacuation des eaux usées.

En matière d’entretien, les produits maison font aussi leurs preuves. C’est le cas notamment du mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc. La solution est à utiliser une fois par mois pour nettoyer le drain du lavabo ou de la baignoire.

L’entretien du chauffage et du chauffe-eau

Le système de chauffage et le chauffe-eau ont aussi besoin d’être entretenu régulièrement pour rester performants et fonctionner de manière durable. Pour cela, faites appel à un plombier professionnel, car l’enjeu est aussi d’établir un diagnostic sur l’état de ces installations, de déceler un éventuel problème à côté duquel vous seriez passé. L’entretien est d’ailleurs l’occasion de s’assurer qu’il n’y a pas de fuite de gaz ou, par mesure de précaution, d’installer un détecteur de monoxyde de carbone. Le technicien vous prodiguera d’ailleurs des conseils quant à l’utilisation de ces équipements, comme la bonne pression pour assurer leur bon fonctionnement.

Vérifier la qualité de l’eau

C’est également un passage obligé pour vous assurer du bon état de vos équipements sanitaires et de votre plomberie en général. C’est bien connu, l’eau calcaire fragilise les canalisations et les installations sanitaires. Si votre eau l’est, vous pouvez utiliser un adoucisseur d’eau qui modifiera la composition de l’eau. Vous pouvez sinon investir dans des filtres électromagnétiques, magnétiques ou électroniques. Mis en place au niveau de l’arrivée d’eau, ces dispositifs sont conçus pour empêcher l’incrustation du calcaire. L’autre solution consisterait à installer un clapet antiretour ou un disconnecteur. L’un ou l’autre empêche d’éventuels retours d’eau pouvant polluer le réseau, ce qui pourrait vous amener à changer certaines installations sanitaires.

Conseils pour choisir le matériel de plomberie

By | Blog | No Comments

Alors que les plombiers professionnels se déplacent avec beaucoup d’équipements spécialisés dans leurs camions, les propriétaires peuvent gérer davantage leurs propres besoins avec seulement une poignée d’outils de plomberie. En effet, les réparations de plomberie domestiques les plus courantes concernent davantage le savoir-faire (et les pièces de rechange) que les outils avancés et les techniques spéciales. Mais il existe quelques outils indispensables pour les travaux de plomberie quotidiens. En tête de liste se trouvent les problèmes de plomberie les plus familiers de tous : les drains bouchés.

1. Tarière d’évier

La tarière pour évier est l’arme imparable pour se débarrasser de ce qui bouche les drains d’évier et de baignoire. Ne l’utilisez tout simplement pas dans les toilettes, pour lesquelles il faut utiliser plutôt une tarière-placard ou une tarière de toilette.

2. Tarière-placard ou tarière de toilettes

La tarière pour évier étant inadaptée aux toilettes, la tarière-placard est incontournable pour déboucher les toilettes. Cet équipement a une longue tige en métal avec un coude pour atteindre le trou au fond de la cuvette de la toilette. Un manchon en caoutchouc recouvre le coude pour protéger la porcelaine des toilettes des égratignures.

3. Plongeur de toilettes

L’équipement fonctionne comme un piston ordinaire, mais possède une bride (un rabat en caoutchouc étendu situé sous le dôme de la tête du piston) qui permet de sceller le trou au fond de la cuvette des toilettes. Avec l’ouverture inférieure scellée, le plongeur peut créer efficacement la pression hydraulique nécessaire pour déloger la plupart des obstructions des toilettes.

4. Plongeur d’évier et de baignoire

Il est doté d’une ventouse en caoutchouc et d’un manche en bois. C’est l’équipement idéal pour nettoyer les éviers, les baignoires ou les douches. En revanche, il est déconseillé de l’utiliser pour déboucher les toilettes.

5. Ruban de plombier

Le ruban de plombier est un matériau essentiel pour prévenir les fuites au niveau des raccords de plomberie filetés. Souvent appelé ruban de téflon (bien qu’il ne soit pas fabriqué à partir de matériau de marque Téflon), le ruban de plombier est une mince bande blanche que vous enroulez autour de filets sur les tuyaux et les raccords avant de tordre les pièces ensemble. Il ajoute un peu de lubrifiant pour faciliter le filetage et aide également à sceller le joint pour éviter les fuites.

6. Pinces à rainurer

Elles sont similaires aux pinces réglables classiques, mais possèdent des sections de réglage étendues ainsi que des mâchoires coudées permettant de tenir les autres pièces de plomberie de presque toutes les tailles. Les longues poignées constituent un formidable levier de compression et de torsion. Vous pouvez les utiliser pour saisir des tuyaux en acier épais ou pour serrer doucement de gros écrous en plastique sur les drains de l’évier. Si vous ne possédez qu’un seul outil de plomberie spécialisé, celui-ci devrait l’être.

Comment choisir un déboucheur de canalisations ?

By | Blog | No Comments

Les premiers signes, on les connaît : l’évier ou la baignoire se vide lentement, l’eau stagne, les toilettes se refoulent… Il est important que vous puissiez réagir rapidement pour éviter que le problème ne s’aggrave. Vous pourriez appeler tambour battant un professionnel, qui établira d’ailleurs un diagnostic précis sur l’ampleur du problème. Mais avec les bons outils, vous pouvez vous en occuper vous-même. Plus globalement, le choix du déboucheur de canalisations dépend de la gravité du problème à résoudre.

Les outils « de poche » pour le nettoyage des drains

Il ne faut pas attendre que les tuyaux soient bouchés pour faire quelque chose. L’entretien régulier de la canalisation permet de minimiser les risques de sabots. Pour cela, utilisez un produit de nettoyage de qualité. Ceci dit, cela n’empêche pas les sabots de survenir. Vous aurez alors besoin d’outils supplémentaires, en particulier le serpent de vidange.

Cet équipement est indispensable lorsque le problème concerne les éviers ou les toilettes. Pour que le débouchage soit pleinement efficace, associez-le avec une tarière-placard. Celle-ci est dotée entre autres de crochets, qui vont saisir les résidus ou les déchets qui bouchent votre tuyauterie.

Les outils électriques pour le débouchage de canalisations

Les outils électriques sont nécessaires pour débarrasser le système de plomberie de sabots profonds. Encore une fois, ce genre d’équipement est indispensable pour le nettoyage des éviers, des toilettes ou des baignoires. C’est également le cas pour vos appareils ménagers, en particulier lorsqu’il s’agit de nettoyer le tambour de la machine à laver.

Les autres outils

Il existe d’autres outils qui fonctionnent en combinaison avec les équipements susmentionnés pour éliminer efficacement les obstructions rapidement et de manière transparente. Ces pièces comprennent des kits de congélation de tuyaux et des outils de filetage.

a) Kit de congélation de tuyauterie

Lorsque vous devez isoler une zone de tuyau pour effectuer des réparations, un kit de congélation de tuyau est utile pour isoler une section. C’est un outil utile lorsque fermer l’eau n’est pas possible. Cela fonctionne en bloquant une section du tuyau, en empêchant l’eau de circuler et en inhibant le processus de travail.

b) Outils de filetage de tuyauterie

Les outils de filetage de tuyau sont pratiques lorsque vous remplacez un drain ou une section de tuyau à l’égout. Ils aident à préparer de nouveaux tuyaux pour l’assemblage si un remplacement de tuyau est nécessaire, par exemple si un blocage est trop fort pour être nettoyés, et incluent des mastics, de l’huile de coupe, des matrices et des adaptateurs.

Comment changer un robinet ?

By | Blog | No Comments

Les robinets qui fuient sont un problème courant. Avec les bons outils – et la volonté de se courber sous l’évier – vous pouvez vous y attaquer. Voici comment faire.

1. Vérifier sous l’évier

Dans presque tous les cas, vous verrez les éléments suivants sous un évier :

  • Une conduite d’évacuation en PVC qui éloigne l’eau usée de l’évier. Il peut y avoir plusieurs lignes qui sont liées.
  • Deux (ou plus) conduites d’alimentation en eau. Généralement, un robinet reçoit de l’eau d’une ligne froide et d’une ligne chaude qui provient de votre chauffe-eau. Ces lignes seront souvent constituées d’une sorte de matériau rigide – cuivre, tuyau galvanisé ou PEX, entre autres – lors de leur entrée dans l’armoire. Elles sont généralement attachées à un robinet à extrémité fermée (bouton ovale) et au-dessus de la vanne, vous pouvez trouver des lignes rigides ou, dans une construction plus récente, des lignes flexibles allant jusqu’au robinet.

En fonction de votre situation particulière, vous pouvez voir des choses telles que des conduites d’eau supplémentaires provenant d’un purificateur, une élimination ou d’autres conduites de drainage. Identifier l’origine des lignes et vérifier les débits d’eau lors de l’ouverture et de la fermeture des vannes et des robinets peuvent vous aider à mieux comprendre ce qui se passe sous votre évier.

2. Retirer le robinet existant

Avant de commencer à retirer le robinet existant, fermez les robinets d’eau situés sous l’évier. Testez le robinet existant et assurez-vous que rien ne fonctionne avant de déconnecter les lignes.

Il y a deux écrous dans un robinet. Le premier maintient la conduite d’alimentation en eau (et est presque toujours en métal), le second ensemble est généralement plus grand (et peut être en plastique dans les robinets récents) et maintient le robinet à l’évier.

Vous pouvez utiliser la clé de lavabo pour retirer les écrous de montage ou bien, ils peuvent être en plastique avec des languettes pouvant être desserrées à la main.

En théorie, c’est tout ce dont vous avez besoin pour retirer le robinet, mais vous devrez peut-être vous efforcer de libérer quelques-unes de ces écrous. Certains recommandent de prendre un marteau à un robinet rouillé une fois ou deux… Ce n’est pas très orthodoxe comme manière de faire, mais c’est efficace.

3. Installer le nouveau robinet

L’installation d’un nouveau robinet est fondamentalement l’inverse de la suppression de l’ancien (à moins que vous utilisiez la méthode du marteau, bien sûr).

Le nouveau robinet est fixé à l’évier avec des écrous de fixation.

Il y a aussi généralement une sorte de joint en plastique qui va s’asseoir entre le robinet et l’évier. Cela peut être différent selon le type de robinet et le matériau de l’évier – chaque configuration de robinet est un peu différente, bien sûr, il est donc important de comprendre les principes de la connexion du robinet et de les appliquer à votre propre projet – mais des instructions doivent être fournies avec le robinet que vous achetez.

Les conduites d’alimentation doivent ensuite être raccordées au robinet et aux vannes d’arrêt. L’utilisation de ruban de téflon sur le filetage de toutes les connexions peut aider à créer un joint étanche. Appliquer du ruban téflon est aussi simple que d’enrouler le ruban autour de la partie filetée du tuyau.

Astuces pour déboucher un évier

By | Blog | No Comments

L’accumulation de graisses, de bactéries ou de résidus dans le tuyau d’évacuation altère la performance de celui-ci. C’est ce qui fait que l’évier, entre autres, met du temps à se vider. Parfois même, l’arrête s’arrête tout bonnement de s’écouler. Même s’il est toujours recommandé de faire appel à un professionnel, notamment pour avoir un diagnostic complet sur l’ampleur du problème, vous pouvez appliquer les méthodes suivantes.

Le déboucheur de drains

Oubliez les produits chimiques nocifs. Tournez-vous plutôt vers un déboucheur utilisant un gaz qui se dilate au contact de l’eau. Cela génère une forte turbulence qui élimine les drains jusqu’à 20 mètres par agitation plutôt que par pression. L’appareil éliminera en quelques secondes toutes sortes d’obstruction comme les résidus, les fibres, l’accumulation de savon ou de graisses…

Vous pouvez l’utiliser sur des éviers, des lavabos, des baignoires ou des receveurs de douche bloqués ou à faible débit. Si l’appareil est doté d’une tête de piston (souvent disponible en option), il peut même nettoyer les toilettes bouchées.

Les différentes étapes de nettoyage d’un évier

  • Si votre évier est complètement bouché, remplissez-le partiellement avec de l’eau et placez la ventouse d’un évier sur le bouchon. Insérez un chiffon humide dans le trop-plein pour éviter toute perte de pression. Puis pompez le piston de haut en bas vigoureusement. Enlevez le piston et voyez si l’eau s’écoule maintenant. Vous devrez peut-être le faire plusieurs fois.
  • Si cela échoue, essayez d’utiliser un produit de nettoyage pour drain chimique. Mettez des gants et des lunettes de protection et veillez à bien suivre les instructions car le nettoyant est très toxique. Ne l’utilisez pas autour d’autres produits chimiques tels que l’eau de Javel, car cela pourrait libérer des gaz dangereux. C’est aussi une bonne idée de répandre de la gelée de pétrole autour du bouchon pour le protéger des dommages.
  • Si le blocage n’est toujours pas résolu, vous devrez retirer le piège à déchets. Placez un seau sous celui-ci pour récupérer tout déversement, puis dévissez le piège et videz le contenu dans le seau. Remettez le siphon en place en veillant à remplacer les rondelles ou les joints toriques. Mais ne le serrez pas trop, il sera difficile de le défaire à l’avenir. Si rien ne bloque le collecteur de déchets, utilisez une tarière pour drain dans le tuyau de vidange.

Si malgré tout, le problème persiste, dites-vous que c’est vraisemblablement symptomatique d’un problème plus grave. Parfois, le bouchage d’un évier ou des toilettes est révélateur d’une fragilité ou d’une vétusté d’une partie de la canalisation d’égout principal.

Astuces pour baisser votre consommation d’eau

By | Blog | No Comments

La consommation d’eau continue de progresser en Europe, et la tendance ne semble pas près de s’inverser. Pour vous donner un ordre d’idée, au cours des années 1970, les ménages européens consommaient en moyenne 100 litres par jour. Ce chiffre a quasiment doublé aujourd’hui.

Pourtant, quelques gestes simples du quotidien permettent de réduire votre consommation d’eau, que ce soit dans la salle de bains, dans la cuisine ou à l’extérieur du logement.

Dans la salle de bains

C’est dans cette pièce que les ménages consomment le plus d’eau. La première piste pour économiser de l’eau – des centaines de litres, pour être précis – consiste à préférer la douche à la salle de bains. Il faut également éviter de gaspiller l’eau, par exemple en la laissant couler pendant le rasage ou en démarrant la laveuse alors qu’elle n’est pas encore pleine. Vous pouvez aussi investir dans des réducteurs de débit d’eau ou un régulateur thermostatique. Des solutions pratiques existent aussi pour réduire la consommation d’eau dans la cuisine.

Dans la cuisine

C’est la seconde pièce de la maison où les occupants consomment le plus d’eau. Parmi les solutions d’économie d’eau les plus répandues, l’aérateur permet de réduire de moitié la consommation d’eau du robinet. Vous faites la vaisselle à la main ? Le rinçage des assiettes est aussi une piste pour réduire la consommation d’eau. Pour cela, au lieu d’ouvrir le robinet, vous remplissez le bac de rinçage d’eau. Après la vaisselle, utilisez cette eau pour arroser les plantes ou nettoyer votre véhicule. En revanche, si vous utilisez un lave-vaisselle, il est recommandé de ne démarrer l’appareil qu’une fois qu’il est plein.

A l’extérieur de la maison

En mettant en place un système de récupération de l’eau de pluie, vous réduirez considérablement votre consommation d’eau quotidienne. Ce n’est d’ailleurs pas compliqué à réaliser. Il suffit de mettre un récipient d’eau sur les gouttières.

Pour le jardinage, l’utilisation d’un arrosoir à la place du tuyau semble plus économique. Le tuyau n’est d’ailleurs pas non plus recommandé pour nettoyer votre véhicule. Il est préférable de le faire laver dans une station à haute pression.

Ces astuces sont simples à mettre en œuvre au quotidien, et la liste est loin d’être exhaustive. Avec des gestes pratiques, vous arriverez sans difficultés à économiser des centaines de litres d’eau. Cela réduira votre facture d’eau, puis c’est un geste fort pour l’environnement.

Tout savoir sur la norme principale en plomberie

By | Blog | No Comments

Dans toutes les constructions, des normes sont instaurées afin que les travaux soient bien faits,
dans les règles de l’art. La plomberie ne fait pas exception. Une norme dans le domaine de la
plomberie a été mise en place pour que les entreprises de plomberie à Genève respectent les
consignes imposées, et pour que votre installation sanitaire soit sans faille. Pour cela, des
plombiers professionnels ont été formés pour appliquer les règlements en vigueur pour
l’installation sanitaire. La norme appliquée pour la plomberie est le NF DTU 60.1 — sur la
plomberie sanitaire pour bâtiment. Ainsi, pour vous assurer votre installation est faite dans les
normes, recrutez un bon plombier à Genève.

La canalisation d’alimentation en eau froide et chaude
sanitaire

Cette partie de la norme en plomberie sanitaire s’applique aux travaux d’alimentation en eau
froide et des appareils sanitaires ; des travaux de raccordement des équipements de production
d’ECS ; la jonction entre bâtiments et d’alimentation des réseaux extérieurs d’arrosage ou de
puisage. En revanche, cette section n’intervient pas dans les travaux de dépannage plombier,
des canalisations d’alimentation ventilées à l’air libre.

Pour l’installateur sanitaire de cette première partie, la mise en œuvre essentielle est la
suivante. Le réseau de distribution doit être le plus court possible, ce qui va permettre
l’alimentation continue des appareils desservis, ainsi qu’un accès pour la vidange, la
désinfection et le rinçage de la plomberie en Suisse. Des mises en œuvre, dont celles
aériennes sur support en incorporation dans les éléments du gros œuvre sont envisagées.

La canalisation d’évacuation gravita des eaux usées et
des eaux pluvieuses

Ce type d’installation sanitaire à Genève précise les exigences mises en place pour les
canalisations d’évacuation gravitaire, pour toute la plomberie des bâtiments, qu’elles soient
neuves ou déjà existantes. Elle vise aussi les canalisations d’évacuation enterrées extérieures
au bâtiment, qui ne touche pas un réseau d’installation sanitaire public. Cette deuxième
partie de l’installation sanitaire en Genève ne s’applique pas, pour les règles de conception
et de dimensionnement des conduites d’eau de pluie et la descente d’eau pluviale qui sont à
l’extérieur du bâtiment. Ni pour les travaux de dépannage sanitaire. Dans sa mise en œuvre,
les eaux usées et les eaux pluviales doivent être évacuées séparément et peuvent être
rassemblées à l’extérieur du bâtiment.

Les Appareils sanitaires et appareils de production d’eau
chaude sanitaire

Cette section de la norme de plomberie bâtiment donne toutes les clauses techniques types,
pour la mise en place des appareils sanitaires et de production d’eau chaude sanitaire, à
l’intérieure d’un bâtiment neuf ou existant. Les appareils que le plombier professionnel
utilise dans cette partie sont : les lavabos, les vasques, les éviers, les bidets sur pied ou
suspendus, les cuvettes de WC, les receveurs de douches, les urinoirs et les bâtis supports
associés aux appareils sanitaires. Mais cette section ne vise pas les préparateurs d’eau chaude
sanitaire. Un bon plombier de Genève doit utiliser les prescriptions de mise en œuvre des
appareils sanitaires qui sont précisées dans l’article 4 de cette norme en plomberie de
bâtiment. Pour plus d’information sur cette norme, demandez conseil en plomberie à l’entreprise de
plombier à Genève.

Réaliser tous les travaux de maintenance, de réparation et d’installation

By | Blog | No Comments

Un plombier professionnel doit être capable de réaliser tous les travaux dans le domaine de
plomberie de bâtiment. Vous pouvez choisir un plombier qualifié avec des années
d’expérience à Genève. Il peut réaliser tous les travaux d’installation sanitaire, les travaux
de dépannages en plomberie ou bien des travaux de maintenance sanitaire. Donc, n’hésitez
pas à appeler l’entreprise de plomberie à Genève, pour des conseils en plomberie ou bien,
pour réaliser tous type de projets dans le domaine.

La réalisation des travaux d’installation

Les travaux d’installation consistent à instaurer les systèmes d’installation sanitaire de toute
sorte, répondant à vos besoins. La plomberie sanitaire est liée principalement à l’hygiène et
doit être adaptée aux besoins de l’usager. Les prestations pour lesquelles nous faisons appel à
un plombier professionnel sont multiples. Une des tâches, pour laquelle il intervient, est le
travail d’installation. En effet, un bon plombier de Genève a pour objectif principal
d’acheminer l’eau potable jusqu’aux équipements sanitaires de votre maison, ou de votre
bâtiment professionnel.

En passant par l’installation des tuyauteries et des canalisations
d’arrivée et de sortie, pour que l’on puisse utiliser, sans se poser de questions, la plomberie
du bâtiment. Lorsque l’installateur sanitaire fait son travail, il va mettre en place tous les
éléments qui seront nécessaires pour le bon fonctionnement des pièces d’eau et de la
plomberie sanitaire. Donc il va installer les appareils sanitaires, les canalisations, les
évacuations d’eau, l’alimentation en eau, et tous les raccordements nécessaires. Une
planification doit être mise en place pour la bonne réalisation d’une installation sanitaire.
Pour vos travaux, l’entreprise de plomberie à Genève peut tout réaliser, de A à Z.

Les travaux de réparation de la plomberie

Réaliser des travaux de réparation ou des dépannages sanitaires est aussi l’une des tâches
des plombiers professionnels de l’entreprise de plomberie à Genève. En effet, le problème
qui nous parvient, le plus souvent, dans notre installation sanitaire est le bouchage de la
canalisation. À n’importe quelle heure, de bons plombiers à Genève sont prêts pour un
dépannage sanitaire rapide. La durée d’intervention d’un plombier, pour résoudre un
quelconque problème, va varier suivant des paramètres de gravité de la situation, et de la
nature des travaux à effectuer. Ainsi, cela peut durer, un minimum de 30 minutes, et peut
s’étendre jusqu’à deux semaines, si cela nécessite des approbations plus complexes.

La maintenance de votre système d’installation

Pour que votre installation sanitaire survive à travers les années, des maintenances et
entretiens doivent être effectués. Par exemple, pour les tuyauteries, il faut les entretenir en
débouchant les canalisations, ou en faisant attention aux choses qui peuvent les boucher ou les
rendre corrosif. Sinon, appeler une entreprise de plomberie à Genève pour faire les
entretiens, à votre place peut-être envisageable. De plus, rien ne vaut l’avis d’un
professionnel. Et sachez que la maintenance est une étape très importante, car cela permettra
de limiter les dégâts, lors de l’apparition de pannes, qui pourra vous couter très cher, sur des
canalisations en piteux état.

Quelle est la durée d’intervention d’un plombier ?

By | Blog | No Comments

La prestation d’un plombier professionnel se mesure par la combinaison du niveau de
difficulté du dépannage plomberie ou de l’installation sanitaire, et du temps réparti pour
une tâche. En effet, c’est selon la grandeur du travail à réaliser et de la durée d’intervention
que le devis de plomberie est établi. Une entreprise de plomberie à Genève vous donnera
des conseils de plomberies sur les installations sanitaires. Mais aussi, vous donnera des
propositions de plombier professionnel pour vos travaux. Donc il est nécessaire de bien
choisir un plombier, qui est apte à faire, dans le temps voulu, les travaux que vous vouliez
qu’il réalise.

Pour mieux gérer et prévoir le temps qu’une intervention va prendre, voici
quelques informations sur la durée d’intervention d’un plombier.

Les durées selon la hiérarchisation des tâches

Pour chaque intervention, le dépannage plomberie est fait selon une hiérarchisation des
travaux à effectuer. La durée de chaque intervention dépend de l’efficacité du plombier
professionnel et varie aussi selon le degré de difficulté des travaux. C’est pour cela qu’il faut
bien choisir un plombier dans des entreprises de plomberie à Genève afin d’avoir une
totale confiance, dans la bonne réalisation du dépannage.
Pour que vous ayez une idée du temps qu’un dépannage plomberie ou installation sanitaire
suisse va prendre, trois niveaux de hiérarchisation sont pris en compte. Ces trois niveaux sont
répartis selon le niveau d’urgence, avec un délai de réaction adapté à la nature du
dysfonctionnement.

Tout d’abord, il y a le niveau d’urgence 1. Le plombier en Suisse intervient en moins de 4
heures après la demande du client. Cette intervention inclut le débouchage de canalisation,
ou des évacuations complètement bloquées. Mais aussi, les grosses fuites d’eau qui
provoquent des dégâts des eaux.

Ensuite vient le niveau d’urgence 2, qui se fait en moins de 24 heures après la demande. Elle
touche tous les bouchages partiels de canalisation d’évacuation, celle du WC non comprise ;
et règle les problèmes de fuite d’eau ne relevant pas de l’urgence précédente.
Enfin, le niveau d’urgence 3, qui s’effectue en moins de 5 jours ouvrables après la demande.
Ce dernier niveau concerne tous les dépannages plomberies qui existent, autres que ceux qui
ont été cités dans les deux autres niveaux.

Les interventions suivant un horaire de base

Ces durées ne sont pas les seuls qui s’appliquent dans le domaine de la plomberie de
bâtiment. Généralement, le tarif d’un plombier professionnel se facture par heure. Ceux qui
impliquent qu’un horaire de base doit être imposé par l’entreprise de plomberie de Genève
pour pouvoir réaliser son devis de plomberie. Le critère qui détermine aussi la durée d’une
intervention est la difficulté du dépannage plomberie. Donc un plombier professionnel ne peut
pas déterminer à l’avance le temps qu’il prendra pour effectuer le dépannage, car il doit
s’assurer sur place de l’origine du problème.

Bref, une intervention peut varier selon les cas, du plus simple, comme un léger bouchon qui
ne prendra qu’une demi-heure ; à un dépannage de plomberie, effectué par un plombier
professionnel, pouvant allez jusqu’à deux semaines, sous approbation du client, soit un
particulier, ou issu d’une entreprise.