Comment choisir un radiateur de salle de bains ?

By | Blog | No Comments

Dans une salle de bains, le radiateur est devenu un élément essentiel du confort. Dans cette perspective, l’offre est pléthorique et il n’est pas toujours facile de s’y frayer un chemin. Choisir le bon appareil implique de répondre à plusieurs questions.

Le mode de chauffage

La première question concerne le mode de chauffage. Le radiateur sélectionné doit être conforme à l’installation existante: radiateur électrique pour le chauffage électrique, radiateur à eau chaude pour le chauffage central (chaudière) ou pompe à chaleur. Enfin, les systèmes doubles permettent le fonctionnement de votre radiateur avec votre système de chauffage central en hiver, tout en offrant la possibilité d’utiliser le chauffage d’appoint en été ou à mi-saison (circuit d’eau chaude désactivé).

La taille

La deuxième question est la taille. Cela dépend de la puissance de chauffage nécessaire. En règle générale, la règle de 100W/m² est appliquée. Cela dépend également de la taille souhaitée de l’appareil. Plus un appareil est puissant, plus il est long et large. Cela permet de sécher plus de serviettes en même temps. Enfin, tenez compte de l’espace requis et de l’espace disponible dans la salle de bain pour installer l’appareil correctement.

Chauffer la pièce, sécher et réchauffer les serviettes

Voici une autre question à aborder : mon radiateur pourra-t-il chauffer la pièce tout en séchant et en réchauffant les serviettes ?

En effet, un sèche-serviettes classique, une fois recouvert de serviettes, n’assure pas nécessairement le chauffage adéquat de la salle de bains.

Le système « triple confort » répond à ces trois objectifs. Le radiateur de la salle de bains est équipé d’un ventilateur qui assure un chauffage rapide de la pièce pendant la douche. L’élément chauffant, à commande électronique, maintient une température optimale à tout moment, même lorsque le sèche-serviettes est entièrement recouvert de serviettes.

Du confort aux économies d’énergie

Des systèmes de programmation permettent de basculer facilement entre les modes « Eco » et « Confort ». La fonction de cycle de douche permet de régler le fonctionnement de l’appareil pendant l’utilisation de la salle de bains pour un confort optimal et de meilleures économies. Les résultats parlent d’eux-mêmes : les utilisateurs peuvent entrer dans une salle de bains chaude, se sécher le corps avec des serviettes chaudes et les sécher rapidement après tout en réalisant des économies d’énergie.

Le design

Il existe une vaste gamme de types (fixes, pivotants …), de tailles, de formes de tubes, etc. pour tous les goûts. La même chose s’applique quand il s’agit de couleurs. Le blanc classique et les finitions chromées tendance sont disponibles avec une grande variété de couleurs, du plus brillant au plus doux. Cela vous aidera à choisir un radiateur de salle de bain parfaitement assorti à votre salle de bains.

Assurer la durabilité d’une installation de plomberie

By | Blog | No Comments

Comment faire en sorte que l’installation de plomberie fonctionne correctement pendant des années ? Il existe des astuces simples et pratiques en termes d’entretien de la tuyauterie. En revanche, quand ces solutions ne marchent, ce qui peut être révélateur d’un dysfonctionnement plus grave, faites appel à un plombier professionnel.

Connaître comment fonctionne une installation de plomberie

Les émissions malodorantes des tuyauteries peuvent arriver à tout le monde. Les odeurs se dégagent le plus souvent des lavabos ou de la salle de bains. La meilleure arme reste la prévention. Pour ce faire, vous déversez dans la tuyauterie une solution maison à base de bicarbonate de soude, de vinaigre blanc et de gros sel. Il faut environ un quart d’heure à la concoction pour agir efficacement. Après, vous pouvez rincer en laissant couler l’eau chaude.

Si cela ne marche pas, le siphon est probablement bouché. Le démontage est alors inévitable. A ce stade, vous pourriez toujours vous passer d’un professionnel, à condition tout de même de maîtriser les différentes étapes pour changer un siphon. Si ce n’est pas le cas, décrochez votre téléphone et appelez le plombier le plus proche.

Prévenir l’encrassage des canalisations

Ce problème concerne surtout les canalisations de lavabo, de baignoire ou de salle de bains. Les produits capillaires peuvent par exemple finir par s’entasser sur les parois des canalisations de la douche. L’évier de la cuisine, lui, est vulnérable à l’entassement de particules de nourritures ou de savon. En tous les cas, sans entretien régulier, l’encrassage finit par provoquer des émanations malodorantes.

Il existe différents produits spécialement conçus pour prévenir ce genre de problème. Le marc de café et le déboucheur à air peuvent également vous aider à éviter l’entassement de salissures dans vos canalisations.

Vérifier la qualité de l’eau

Le bon fonctionnement des installations de plomberie dépend beaucoup de la qualité de l’eau sanitaire. Et ce ne sont pas les solutions (chimiques ou maison) qui manquent.

Les dépôts de calcaire se forment facilement quand l’eau est trop dure. Cela fragilisera à termes vos appareils ménagers.

Pour y faire face, les produits anticalcaires sont vos meilleurs alliés. Vous pouvez aussi utiliser du vinaigre blanc ou encore un adoucisseur d’eau.

Vous avez sans doute déjà entendu parler des appareils électromagnétiques. Ils génèrent des réactions de microélectrolyse, permettant d’éviter que du tartre ne s’accumule dans les canalisations.

Le clapet antiretour est également un outil qui fait ses preuves, pour éviter que des eaux usées ne rebroussent chemin. Dans les cas de chauffage collectif, l’installation d’un disconnecteur est par ailleurs conseillée par les experts.

L’entretien du chauffe-eau et de la chaudière doit en outre être le plus régulier possible. Servez-vous notamment d’un détecteur de monoxyde de carbone.

Le débouchage de canalisations

By | Blog | No Comments

Beaucoup de gens ne prêtent suffisamment pas attention à l’état de la tuyauterie jusqu’à ce que les problèmes surviennent. Plus qu’un simple bouchon au fond de votre évier ou de votre baignoire, un tuyau d’évacuation remplit une fonction importante en éliminant l’eau de votre maison par le biais du système de plomberie.

Les toilettes qui se refoulent, les éviers qui se vident lentement ou l’eau qui stagne dans la salle de bains sont autant de problèmes qui nécessitent souvent l’intervention de professionnels. Cela ne vous empêche pas de faire le nécessaire, de limiter les dégâts en quelque sorte. Mais encore faut-il posséder les bons outils.

Les types de drains

Ils existent plusieurs types de drains dans une maison, y compris ceux de la cuisine, de la salle de bains ou de la buanderie. Partout où l’eau sort, il doit y avoir un système d’évacuation efficient. Les baignoires, les éviers et les toilettes ont tous des conduits d’évacuation, tout comme vos gros appareils ménagers tels que le lave-linge ou le lave-vaisselle.

Ces canalisations de drainage ne constituent qu’un bout du système de plomberie et chacune d’elles est reliées à la canalisation principale où l’eau s’écoule dans la fosse septique ou dans le système d’alimentation de la ville.

De nombreux problèmes de plomberie peuvent survenir, mais le colmatage est le plus courant. Il est en même temps le plus facile à résoudre, avec les moyens du bord, comme on dit.

Les types d’obstructions

Quand l’eau se vide lentement ou que les toilettes se refoulent, c’est parce que la tuyauterie est bouchée. Cela peut même conduire à une panne de votre machine à laver, entre autres. Les tuyaux peuvent être obstrués par des résidus de savons, des déchets alimentaires, de la graisse, des cheveux ou même une accumulation de végétaux.

Les outils de base pour nettoyer la tuyauterie

Les serpents de vidange sont pratiquement incontournables pour déboucher les éviers et les toilettes. Ils sont parfois aussi utilisés en complément d’une tarière, munie de crochets permettant de saisir et de retirer la source du sabot. Les tarières sont d’autant plus utiles que les sabots sont souvent des objets minuscules amassés dans la canalisation.

Les outils électriques

Les simples outils de poche ne suffisent évidemment pas à retirer les sabots profonds. Dans ce cas, on se tourne plutôt vers un équipement de nettoyage électrique. C’est le cas entre autres du nettoyage du tambour de la machine à laver.

Urgence plomberie : Comment éviter les arnaques ?

By | Blog | No Comments

La plomberie est une tâche complexe qui requiert à la fois précision et connaissances. En parcourant les annuaires en ligne, vous constaterez que de nombreux plombiers prétendent qu’ils travaillent non seulement rapidement, mais aussi à moindre coût. Malheureusement, certains ne travaillent que pour gagner beaucoup d’argent, quitte à escroquer leurs clients. Voici trois des arnaques de plomberie les plus courantes… et comment les éviter.

Faire passer des matériaux bas de gamme pour des produits de qualité

Cette arnaque tourne autour des matériaux. La tuyauterie en polyéthylène réticulé de haute qualité (PEX) ou en cuivre présente un coût élevé, et de nombreux propriétaires n’hésitent pas à acheter des produits qui maintiendront la plomberie d’une maison en bon état pendant les dix prochaines années. Des plombiers sans scrupules, cependant, vous disent qu’ils n’utilisent que les meilleurs matériaux. Les factures sont alors salées alors que les techniciens recourent à des alternatives bien moins coûteuses.

Il y a deux façons de vaincre cette arnaque. Commencez par demander une liste des pièces que votre entrepreneur compte utiliser, puis apportez-la à votre magasin de matériel ou de rénovation résidentielle local. Si le plombier utilise en réalité des matériaux d’entrée de gamme, faites appel à un autre technicien.

Deuxièmement, assurez-vous que le contenu de la facture correspond à ce qui se cache derrière vos murs. Si votre plombier indique qu’il utilise une marque particulière de tubes PEX, examinez-les avant de procéder à l’installation.

Les coûts supplémentaires inattendus

Pour cette arnaque, votre plombier se met au travail dès que l’encre sèche sur son contrat, mais au bout d’une semaine, vous remarquez qu’il y a plus de personnes dans votre maison que nécessaire. Dans certains cas, les techniciens qui viennent « en renfort » peuvent être des apprentis, mais certains sous-traitants tentent d’augmenter leurs profits en sous-traitant une partie du travail qu’ils pourraient éventuellement confier à des amis ou à leur famille, puis affirmant qu’ils n’ont aucun contrôle sur les taux horaires, sauf le leur. .

Demandez toujours exactement pourquoi chaque personne est nécessaire. Si on ne vous donne pas de réponse claire et satisfaisante sur les raisons de la présence d’un technicien, arrêtez tout ou assurez-vous que les coûts supplémentaires ne sont pas engendrés par des tâches inutiles.

Devis approximatif ou parfois inexistant

Le plombier arnaqueur est un menteur professionnel. Il vous communique le « coût total » de son intervention pendant qu’il se déplace dans votre maison, tout en expliquant l’origine du problème, les solutions à adopter – le but est de vous empêcher de vous focaliser sur le tarif. Lorsque vous demandez un devis par écrit, il dit qu’il doit s’asseoir pour tout détailler et qu’il vous répondra. Quand il le fait, il propose un budget final qui sonne bien, mais uniquement au téléphone – il n’y a pas de paperasse. Il vous promet de voir des documents tout de suite, mais semble avoir hâte de se mettre au travail. Les semaines passent et toujours aucune estimation par écrit. Mais lorsque le travail est enfin terminé, vous recevez une facture à un prix égal à deux ou trois fois le prix initial.

Demandez toujours un devis par écrit et signez un contrat précisant le montant à payer et à quel moment. De cette façon, si la qualité du travail est douteuse ou si le travail ne se fait pas à temps, vous avez une chance de vous battre devant la justice.

Tout savoir sur l’entretien des équipements sanitaires

By | Blog | No Comments

La bonne tenue des installations sanitaires garantie leur bon fonctionnement ainsi qu’une durée de vie optimale. On va se pencher plus précisément sur la remise aux normes, la remise en étanchéité ainsi que le détartrage des installations sanitaires.

1. La remise aux normes des canalisations et des évacuations d’eau

Le professionnel en charge de l’entretien de vos installations vérifie la conformité de vos canalisations et de vos évacuations d’eau aux normes en vigueur. Cette inspection est un passage obligé car un diagnostic doit être établi avant la remise aux normes à proprement parler. Le professionnel prendra notamment en compte le raccordement au réseau d’assainissement. Le diagnostic portera également sur l’assainissement des équipements sanitaires privés et leur conformité aux contraintes réglementaires.

La remise aux normes est nécessaire pour s’assurer du bon fonctionnement des réseaux publics. La rénovation s’inscrit dans le cadre d’une prévention d’éventuels dysfonctionnements (inondations, débordement, etc.) susceptible d’impacter votre environnement naturel.

2. La remise en étanchéité des sols et des murs

Renforcer l’étanchéité des sols ou des murs permet d’empêcher l’infiltration de toute humidité en provenance de l’environnement extérieur. Tout le travail consiste notamment à vérifier la conformité aux normes de l’étanchéité verticale et horizontale. Le diagnostic portera également sur les carrelages et la plomberie. Le professionnel s’assurera en outre que l’humidité ne s’infiltre pas à travers les raccordements d’appareils ou les installations sanitaires.

Encore une fois, les travaux s’inscrivent dans une logique de prévention. En effet, diagnostiquer une ou des infiltrations d’eau permet d’éviter la corrosion des canalisations ou des fuites d’eau qui peuvent devenir vite la croix et la bannière des occupants de la maison. Si la remise en étanchéité n’est pas réalisée à temps et que la corrosion a le temps de faire son œuvre, les fuites d’eau peuvent vous obliger à remplacer complètement les canalisations encastrées.

3. Le détartrage des installations sanitaires

Cela consiste à retirer les dépôts de tartre qui se forment sur les parois des installations sanitaires. Il existe différents produits chimiques efficaces pour se débarrasser des traces de calcaire. Mais de plus en plus de propriétaires veulent des solutions moins nuisibles pour l’environnement. Alors ils se tournent surtout vers des produits naturels qui ont d’ailleurs l’avantage de ne pas dégager d’odeurs désagréables. C’est le cas notamment du vinaigre d’alcool blanc, du citron ou du gros sel. Ces produits sont pratiquement aussi efficaces que les solutions chimiques classiques pour lutter contre les résidus de tartre dans la salle de bains ou la cuisine.

Les équipements pour maîtriser votre consommation d’eau

By | Blog | No Comments

Les ménagers français consomment en moyenne 40 000 litres d’eau par an. Cela alourdit la facture, sans compter les impacts sur l’environnement. En plus de gestes simples du quotidien, vous pouvez investir dans des équipements qui permettent de réduire votre consommation d’eau.

1. Le régulateur de débit

En matière de consommation d’eau, rien ne doit être laissé au hasard. Justement, le débit d’eau est parfois perçu, à tort, comme un détail parmi d’autres. Il s’agit pourtant d’une piste sérieuse qui permet de limiter la consommation d’eau. Le régulateur est surtout un accessoire qui permet de limiter au mieux le gaspillage d’eau dans un foyer. Si les embouts de tous les robinets en sont dotés, en particulier dans la cuisine et la salle de bains, vous allégerez considérablement votre facture d’eau.

2. La chasse d’eau à deux vitesses

Entre 8 et 10 litres d’eau sont nécessaires pour que le réservoir de toilette puisse fonctionner correctement. Pour réduire cette quantité d’eau, il faut que celle-ci ait une pression suffisamment puissante. D’où l’intérêt d’opter pour une chasse d’eau à deux vitesses.

3. Le stop douche

Le stop douche fait déjà ses preuves en matière de réduction de la consommation d’eau. Entre autres avantages, l’économiseur permet d’arrêter l’écoulement de l’eau dans la salle de bains, lorsque vous vous rasez par exemple. Les fabricants mettent une économie d’eau de l’ordre de -10 %. L’équipement est en tout cas facile à utiliser. Pour arrêter l’écoulement de l’eau, il vous suffit d’appuyer sur le bouton pressoir.

4. Le mousseur pour robinet

Le mousseur pour robinet est l’un des équipements les plus répandus et les plus efficaces pour réduire la consommation d’eau d’un ménage. Si les familles françaises et européennes sont séduites, c’est surtout parce que cet équipement permet d’économiser jusqu’à 2/3 de la consommation d’eau quotidienne. Cette performance est notamment possible par la réduction du débit de l’eau. Pour autant, le mousseur pour robinet n’a pas d’impact négatif sur le confort d’usage.

Si vous ne savez pas comment mettre en place correctement l’un ou l’autre de ces équipements, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel. Sachez aussi qu’un dispositif destiné à réduire la consommation d’eau n’a aucune incidence sur le confort d’usage de votre ménage. Il est certain en tout cas que ces différents accessoires permettent de maîtriser la dépense en eau et en même temps de faire un geste pour l’environnement.

La réparation d’un robinet qui fuit

By | Blog | No Comments

La fuite du robinet est source d’inconfort pour les occupants de la maison. Le bruit des gouttes d’eau perturbe est toujours insupportable, en particulier la nuit. De plus, il faut savoir que la fuite provoque un gaspillage de 4 litres d’eau par heure. En tous les cas, tout ce dont vous aurez besoin pour réparer le robinet, c’est un couteau à lame fine, un tournevis et une pince multiprise.

La réparation d’un robinet à joint

  • Commencez par couper l’arrivée d’eau avant d’ouvrir le robinet
  • N’oubliez pas de poser le bouchon d’évier pour éviter que des pièces ne tombent pendant le démontage
  • Retirez ensuite le mécanisme du robinet. Les vis se situent le plus souvent sous les capuchons bleu et rouge.
  • Utilisez le couteau pour enlever les capuchons.
  • Dévissez la vis.
  • Utilisez la pince multiprise pour dévisser la bague du mécanisme.
  • Servez-vous toujours de la pince pour enlever le mécanisme. Profitez-en pour vérifier l’état du joint en rondelle. S’il est usé, il ne peut pas être retiré en même temps que le mécanisme.
  • Utilisez le tournevis pour enlever le joint.
  • Utilisez du vinaigre blanc tiède pour retirer les résidus de tartre. Au bout d’une heure, tous les éléments du robinet en seront débarrassés.
  • Remplacez le joint.
  • Remontez le mécanisme puis rebranchez l’arrivée d’eau.

La réparation d’un robinet à disque céramique

  1. Comme pour le robinet à joint, vous commencez par couper l’arrivée d’eau avant d’ouvrir le robinet.
  2. Pour éviter que des pièces ne soient perdues, il convient également de poser le bouchon de l’évier.
  3. Ensuite vous retirez le mécanisme du robinet, exactement de la même manière que pour le robinet à joint.
  4. Ensuite il convient d’enlever les capuchons bleu et rouge à l’aide du couteau à lame fine.
  5. Dévissez la vis.
  6. Utilisez la pince multiprise pour enlever la cartouche.
  7. Ensuite il convient de nettoyer les résidus.
  8. Il se peut que les disques soient endommagés. Si c’est le cas, il convient de changer entièrement la cartouche. Lorsque vous en achetez une nouvelle, emportez avec vous l’ancienne pour vous assurer d’acheter un modèle identique.
  9. Tout ce qui vous reste à faire consiste à remonter la nouvelle cartouche et à rebrancher l’arrivée d’eau.

Si vous suivez bien chacune de ces étapes, le problème devrait être résolu. Si ce n’est pas le cas, il s’agit sans doute d’un problème plus grave. Il conviendrait alors de faire appel à un plombier professionnel.

Eliminer les mauvaises odeurs des canalisations

By | Blog | No Comments

Les mauvaises odeurs sont sources d’inconfort pour les occupants de la maison. En même temps, elles peuvent être révélatrices d’un dysfonctionnement d’une partie de votre plomberie. Voici comment y faire face.

La cause de l’émission de mauvaises odeurs

Pour l’entretien comme pour la réparation des installations sanitaires ou de plomberie, tout commence par l’identification de la cause du problème. En l’occurrence, l’émission malodorante peut être provoquée par la formation de bouchon au niveau du siphon. Rappelons que le siphon est censé justement empêcher l’émission d’odeurs désagréables dans la maison. Son dysfonctionnement éventuel peut donc expliquer le problème.

La formation de bouchon dans cette partie de l’installation sanitaire peut être provoquée par l’accumulation de résidus en tout genre, comme les déchets alimentaires, les poils ou les déchets corporels. Dans certains cas, les propriétaires n’ont tout bonnement pas d’autre choix que de changer le siphon.

Le débouchage du siphon

La méthode la plus utilisée consiste à déverser dans l’évier des solutions à base d’acide chlorhydrique ou d’acide sulfurique. Les produits sont efficaces, mais anti-écologiques. Vous tenez probablement à la protection de l’environnement. Vous seriez donc ravi d’apprendre qu’il existe de nombreuses alternatives biologiques qui font aussi leurs preuves.

Vous pouvez sinon vous tourner vers des solutions maison, comme on dit. Un verre de vinaigre peut faire l’affaire, par exemple. De même, les glaçons au vinaigre, le bicarbonate de soude, l’eau bouillante, les cristaux de soude ou le marc de café peuvent faire des miracles pour l’entretien de votre siphon.

Les microbes et les bactéries peuvent aussi être la cause

C’est bien connu, l’humidité et la chaleur de votre salle de bains sont propices à la formation de microbes ou de bactéries. L’entretien de vos installations s’impose naturellement, cela de manière régulière. Pensez surtout à la désinfestation des circuits de canalisation par lesquels ils sont évacuées. Le nettoyage du sol est aussi d’une grande importance. Il en est de même pour le rideau de douche, la baignoire ou le bac à douche.

Contactez un plombier si les choses ne s’arrangent pas

Si vous avez utilisé différentes méthodes et que rien n’y fait, il n’y a pas lieu de paniquer. Cela arrive plus souvent que vous ne le pensez. Même si vous avez bien identifié la cause de l’émission malodorante, il se peut que le problème soit plus grave. Tout l’intérêt de faire appel à un professionnel est justement d’établir un diagnostic sur l’ampleur du problème. En effet, parfois les mauvaises odeurs ne sont que les symptômes d’un dysfonctionnement généralisé ou presque de la plomberie. Si c’est le cas, vous serez probablement amené à remplacer les éléments défaillants.

Conseils sur l’entretien des installations sanitaires

By | Blog | No Comments

La bonne tenue des équipements sanitaires est une nécessitée sur le plan de l’hygiène, aussi bien pour les maisons que pour les lieux de travaux ou les établissements recevant du public. L’entretien régulier de ces installations permet aussi d’assurer leur bon fonctionnement, leur durée de vie et le confort des occupants.

L’entretien des canalisations

L’entretien des installations sanitaires et de la plomberie en générale commence par le nettoyage des tuyauteries. Le nettoyage doit être régulier pour qu’il n’y ait pas de fuites d’eau et pour empêcher que des résidus en tout genre ne bouchent les conduits. Entre autres gestes, vous pourriez installer une grille de protection au niveau du conduit d’évacuation d’eau. Il est aussi recommandé de récupérer les déchets alimentaires qui s’amassent au fond de l’évier. Par ailleurs, en quelques clics, vous pouvez dénicher des produits d’entretien de qualité destinés à faciliter l’évacuation des eaux usées.

En matière d’entretien, les produits maison font aussi leurs preuves. C’est le cas notamment du mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc. La solution est à utiliser une fois par mois pour nettoyer le drain du lavabo ou de la baignoire.

L’entretien du chauffage et du chauffe-eau

Le système de chauffage et le chauffe-eau ont aussi besoin d’être entretenu régulièrement pour rester performants et fonctionner de manière durable. Pour cela, faites appel à un plombier professionnel, car l’enjeu est aussi d’établir un diagnostic sur l’état de ces installations, de déceler un éventuel problème à côté duquel vous seriez passé. L’entretien est d’ailleurs l’occasion de s’assurer qu’il n’y a pas de fuite de gaz ou, par mesure de précaution, d’installer un détecteur de monoxyde de carbone. Le technicien vous prodiguera d’ailleurs des conseils quant à l’utilisation de ces équipements, comme la bonne pression pour assurer leur bon fonctionnement.

Vérifier la qualité de l’eau

C’est également un passage obligé pour vous assurer du bon état de vos équipements sanitaires et de votre plomberie en général. C’est bien connu, l’eau calcaire fragilise les canalisations et les installations sanitaires. Si votre eau l’est, vous pouvez utiliser un adoucisseur d’eau qui modifiera la composition de l’eau. Vous pouvez sinon investir dans des filtres électromagnétiques, magnétiques ou électroniques. Mis en place au niveau de l’arrivée d’eau, ces dispositifs sont conçus pour empêcher l’incrustation du calcaire. L’autre solution consisterait à installer un clapet antiretour ou un disconnecteur. L’un ou l’autre empêche d’éventuels retours d’eau pouvant polluer le réseau, ce qui pourrait vous amener à changer certaines installations sanitaires.

Conseils pour choisir le matériel de plomberie

By | Blog | No Comments

Alors que les plombiers professionnels se déplacent avec beaucoup d’équipements spécialisés dans leurs camions, les propriétaires peuvent gérer davantage leurs propres besoins avec seulement une poignée d’outils de plomberie. En effet, les réparations de plomberie domestiques les plus courantes concernent davantage le savoir-faire (et les pièces de rechange) que les outils avancés et les techniques spéciales. Mais il existe quelques outils indispensables pour les travaux de plomberie quotidiens. En tête de liste se trouvent les problèmes de plomberie les plus familiers de tous : les drains bouchés.

1. Tarière d’évier

La tarière pour évier est l’arme imparable pour se débarrasser de ce qui bouche les drains d’évier et de baignoire. Ne l’utilisez tout simplement pas dans les toilettes, pour lesquelles il faut utiliser plutôt une tarière-placard ou une tarière de toilette.

2. Tarière-placard ou tarière de toilettes

La tarière pour évier étant inadaptée aux toilettes, la tarière-placard est incontournable pour déboucher les toilettes. Cet équipement a une longue tige en métal avec un coude pour atteindre le trou au fond de la cuvette de la toilette. Un manchon en caoutchouc recouvre le coude pour protéger la porcelaine des toilettes des égratignures.

3. Plongeur de toilettes

L’équipement fonctionne comme un piston ordinaire, mais possède une bride (un rabat en caoutchouc étendu situé sous le dôme de la tête du piston) qui permet de sceller le trou au fond de la cuvette des toilettes. Avec l’ouverture inférieure scellée, le plongeur peut créer efficacement la pression hydraulique nécessaire pour déloger la plupart des obstructions des toilettes.

4. Plongeur d’évier et de baignoire

Il est doté d’une ventouse en caoutchouc et d’un manche en bois. C’est l’équipement idéal pour nettoyer les éviers, les baignoires ou les douches. En revanche, il est déconseillé de l’utiliser pour déboucher les toilettes.

5. Ruban de plombier

Le ruban de plombier est un matériau essentiel pour prévenir les fuites au niveau des raccords de plomberie filetés. Souvent appelé ruban de téflon (bien qu’il ne soit pas fabriqué à partir de matériau de marque Téflon), le ruban de plombier est une mince bande blanche que vous enroulez autour de filets sur les tuyaux et les raccords avant de tordre les pièces ensemble. Il ajoute un peu de lubrifiant pour faciliter le filetage et aide également à sceller le joint pour éviter les fuites.

6. Pinces à rainurer

Elles sont similaires aux pinces réglables classiques, mais possèdent des sections de réglage étendues ainsi que des mâchoires coudées permettant de tenir les autres pièces de plomberie de presque toutes les tailles. Les longues poignées constituent un formidable levier de compression et de torsion. Vous pouvez les utiliser pour saisir des tuyaux en acier épais ou pour serrer doucement de gros écrous en plastique sur les drains de l’évier. Si vous ne possédez qu’un seul outil de plomberie spécialisé, celui-ci devrait l’être.